Savez-vous que :

  • le nombre de périphériques connectés s’élèvera à 26 milliards d’ici 2020.
  • le marché autour de l’internet des objets atteindra à terme une valeur de 300 milliards de dollars (Source Gartner) ?

Partant de la nécessité de réduire d’un facteur 2 nos émissions de CO2, alors que la demande d’énergie doublera dans le même temps, la transition vers l’Internet des Objets permet aux individus, communautés, industriels et villes de devenir des consommateurs d’énergie plus efficaces.

Ceci concerne aussi la gestion « intelligente » de la demande intelligente, de la fourniture intelligente et des mécanismes intelligents de réponse à la demande, permettant de construire un réseau intelligent évitant les black-out.

Cette révolution impacte directement les chaînes de valeur autant par la diversité des enjeux technologiques, organisationnels, métiers. La convergence des technologies de l’information et des méthodes opérationnelles conduit de nos jours à un environnement plus complexe avec d’énormes opportunités d’efficacité opérationnelle pour tous les acteurs.

Aujourd’hui, le contexte environnemental, démographique, urbain, les évolutions dans le secteur du bâtiment ainsi que sur le plan technologique créent un écosystème favorable au développement des Smart Buildings. Toutes ces tendances et évolutions confortent la convergence vers un triple objectif d’amélioration de l’efficacité énergétique des territoires, de gestion active des énergies et d’optimisation énergétique. L’idée essentielle est qu’on ne saurait promouvoir un bâtiment performant et intelligent « seul », de manière autonome. Mais qu’au contraire, la connexion intelligente entre bâtiments et territoires (et ses réseaux d’énergie) constitue la clé d’une ville responsable de demain.

Par connexion, on n’entend pas seulement le raccordement d’un bâtiment à des réseaux, mais de véritables échanges d’énergie pilotés intelligemment dans les deux sens entre le bâtiment et les réseaux énergétiques locaux et nationaux.

On entend également une véritable connexion qui facilite et promeut les comportements responsables. Par exemple, un bâtiment qui permettra à l’utilisateur, actif et connecté, de gérer ses appels de puissance et de moins « peser » sur le réseau.

Le lien bâtiment territoire, c’est aussi la gestion intelligente de la mobilité : véhicules électriques et utilisation de l’électricité verte.

Dans le même temps, les technologies (principalement les technologies numériques) permettent le développement de nouveaux services aux habitants et occupants des bâtiments, au quartier et à la ville plus généralement, pouvant contribuer au progrès (modes de transport, conditions de travail, accompagnement de la population).

L’intégration du Smart Building à la ville intelligente et durable nécessite un fort niveau d’intéropérabilité entre les solutions de pilotage des réseaux urbains et des bâtiments, ainsi qu’entre les bâtiments eux-mêmes. Cette interopérabilité devient possible grâce aux innovations des technologies de l’information et de la communication.

Ces perspectives sont celles développées dans le cadre actuellement données au Plan Bâtiment Durable avec le Bâtiment Responsable 2020, la loi sur la transition écologique et énergétique, les orientations européennes sur le Futur Internet et le numérique.

Ce programme vise à donner le socle de compétences permettant de mettre en œuvre des solutions smart avec un objectif de maîtrise de l’énergie.

Le MBA spécialisé forme des techniciens à l’évolution des métiers vers des matériels communicants, connectés en réseau, et dialoguant  au sein d’un écosystème applicatif permettant un management de l’énergie.

Ces compétences sont aujourd’hui indispensables pour intégrer et prendre en compte la dimension transition environnementale et énergétique au niveau de la construction, de l’exploitation et de la réhabilitation des bâtiments.

Le MBA spécialisé est une formation qui a pour objectifs de former des experts métier en capacité de mettre en œuvre et d’utiliser les nouvelles technologies de l’information et de la communication afin d’optimiser la consommation énergétique d’un bâtiment ou d’un quartier dès sa conception. Ces experts sont capables de définir les actions à mener pour réhabiliter, les mettre en œuvre et gérer des bâtiments existants de façon à les rendre « intelligents » et « connectés », réduisant ainsi leur impact environnemental et leur consommation énergétique.

Les principaux domaines développés dans cette formation sont : Réseaux informatiques, Réseaux GTB, Internet des objets, Langages de programmation, Systèmes d’exploitation, Bases de données, Architecture des systèmes d’information, Systèmes énergétiques des bâtiments, Electronique, Electrotechnique, Métrologie.

Cette Formation est ouverte en alternance.

Pour connaître la date de la prochaine session d’information  cliquez ici

ilv_bouton_sante