Les territoires et villes sont confrontés à un ensemble de défis qui questionnent leur modèle de développement actuel :

– la révolution urbaine (le nombre de citadins aura doublé dans le monde dans 35 ans),

– la révolution numérique qui ouvre des perspectives inédites dans tous les domaines,

– le défi énergétique, écologique et climatique qui impose aux villes une autre mutation.

Pour tout projet d’aménagement, il s’agit de mieux intégrer les différentes contraintes à satisfaire (en particulier la réglementation) et de se saisir de toutes les opportunités de co-construction du projet grâce aux apports de chacun (maîtrise d’œuvre, habitants, exploitants, etc.).

Les technologies numériques, notamment le BIM (Building Information Modeling) et l’Internet des Objets concourent fortement à une meilleure efficience des processus de programmation/conception/ réalisation[1]/ exploitation-maintenance mais aussi, de plus d’agilité dans le développement de solutions adaptées aux usages.

Mieux développer et exploiter un bâtiment, un éco-quartier ou une ville passe alors par quelques grands principes : décloisonner, déléguer, co-produire, réguler. Ces principes sont portés par la ville intelligente ou « smart city» qui est une ville plus astucieuse, plus résiliente, plus fluide, plus collaborative.

Ce MBA spécialisé concerne les nouveaux éco-systèmes urbains mis en œuvre pour développer des bâtiments, quartiers et villes bas carbone, serviciels et à haute qualité de vie.

Après une mise à niveau des connaissances, ce MBA met en situation les étudiants en condition réelle sur de vrais projets à l’échelle de bâtiments et quartiers :

– Comment utiliser le BIM pour développer l’ingénierie concourante dans les projets en mobilisant l’ensemble des compétences et solutions au service de la qualité et de l’efficience du projet ?

– Comment développer l’interopérabilité des ouvrages construits afin de s’assurer de leurs performances mais aussi de leurs capacités à proposer des services et solutions adaptés aux usages ?

– Comment co-construire avec les citoyens des solutions adaptées par des démarches de design thinking et de prototypage?

– Comment organiser la gouvernance et le financement de la smart city, composantes étroitement liées dans un contexte de raréfaction des moyens ?

Ce MBA permet de répondre aux besoins en compétences dans les métiers actuels et futurs liés à la conception et gestion des bâtiments intelligents (smart-buildings), des éco-quartiers et des smart cities. Cette formation MBA est ouverte en alternance.

[1]Le coût de non qualité du secteur « construction et cadre de vie » représente 160 milliards d’euros par an

 

Pour connaître la date de la prochaine session d’information  cliquez ici

ilv_bouton_sante