Les smart cities recherchent leur matière grise !

Pour répondre aux premiers besoins en compétences créés par la ville intelligente, l’offre de formation se développe, comme le rappelle l’hebdomadaire « Le Moniteur ». Dans cet article, à lire en cliquant ici : ilv Le_Moniteur_des_Travaux_Publics_et_du_Bâtiment, vous trouverez un paragraphe sur l’ILV :

« L’Institut Léonard-de-Vinci délivre, lui aussi, des enseignements en alternance dans le cadre d’un MBA spécialisé Smart city et management des écoquartiers. L’objectif de cette formation continue de 350 heures ? Appréhender les méthodes et les outils pour la conduite de projets transverses avec, aucoeur, du numérique. « Après une mise à niveau des connaissances, les étudiants sont confrontés à la réalité : ils travaillent ainsi sur de véritables projets à l’échelle de bâtiments et de quartiers, en lien avec leurs acteurs », décrit Marie-Françoise Guyonnaud, responsable pédagogique de ce diplôme. »