attaché de recherche clinique-

Les progrès médicaux et les nouveaux traitements ne nous aident pas seulement à vivre plus longtemps et en meilleure santé, ils sont aussi indispensables pour lutter contre des nouvelles maladies ou améliorer le traitement des maladies existantes. Or, mettre sur le marché un nouveau médicament est un travail de longue haleine pour les laboratoires pharmaceutiques. Parmi les étapes indispensables, on retrouve les essais cliniques qui s’assurent de l’innocuité du traitement et de son efficacité médicale. Un travail dévolu à l’attaché de recherche clinique.

L’attaché de recherche clinique : le trait d’union entre laboratoires et médecins

L’essai clinique permet de préparer la mise sur le marché d’un nouveau médicament. Pour ce faire, il est donc nécessaire de réaliser un essai sous supervision médicale qui peut se dérouler dans un hôpital ou un cabinet médical, auprès de patients volontaires, sélectionnés avec soin. À partir du protocole d’étude, l’attaché de recherche clinique travaille en proximité avec un médecin et son équipe afin de piloter un test basé sur le travail réalisé par le laboratoire. L’objectif consiste alors à s’assurer que le traitement n’a pas d’effets indésirables et que les résultats attendus sont bien conformes à ceux intégrés dans la recherche en amont. Une fois l’étude terminée, il recueille, examine et analyse les données issues de la recherche clinique.

Parce qu’il suit tout le processus et la mise en œuvre des essais, les missions de l’attaché de recherche clinique sont très variées. De la participation à la sélection des investigateurs jusqu’au contrôle de la bonne interprétation des protocoles, en passant par la coordination avec l’équipe médicale sur les sites d’investigation, le recueil des fiches d’observation et le contrôle des données cliniques et paracliniques, c’est un métier riche et complet qui impose de travailler avec des équipes pluridisciplinaires et de haut niveau.

Les qualités indispensables de l’attaché de recherche clinique

C’est un métier complet qui nécessite à la fois de solides connaissances scientifiques, mais également de bonnes qualités en matière de gestion de projets. L’attaché de recherche clinique doit faire preuve de rigueur, d’analyse et être parfaitement organisé afin de gérer des données des multiples sources, et d’être l’agent de liaison entre des données issues de la recherche et leurs applications pratiques sur le terrain.

Il est également très important de maîtriser l’anglais, car une partie du travail est issue de la recherche étrangère. Or, dans un contexte d’internationalisation croissante, l’anglais est la langue universelle pour agréger et consolider des données et des travaux de recherche dans le secteur médical.

Des carrières évolutives

L’attaché de recherche clinique est un poste qui permet de bénéficier d’une expérience concrète et pratique sur le terrain. Toutefois, après quelques années, de nombreuses évolutions de carrière sont possibles, en particulier vers des postes d’encadrement dans la coordination d’études cliniques, dans la communication scientifique, le marketing médical, la pharmacovigilance ou la gestion des données médicales, et ce, en France ou à l’étranger.

Il est également possible de rejoindre un organisme de recherche, une université, mais aussi une agence publique spécialisée dans la coordination et la gestion de la santé.

Quelles sont les formations pour devenir attaché de recherche clinique ?

Si un cursus en sciences ou en médecine n’est pas fondamentalement obligatoire, il n’en demeure pas moins un vrai atout. Que ce soit un parcours en biologie, en médecine ou en pharmacie, de bac +3 à bac +5, ou au-delà, il existe plusieurs licences, masters et formations qualifiantes ou diplômantes qui mènent vers le métier d’attaché de recherche clinique.

Une formation ou une expérience significative dans les soins infirmiers ou au sein d’un laboratoire médical constituent également un tremplin intéressant pour les personnes souhaitant se réorienter ou faire évoluer leur carrière différemment, après un cycle court de formation spécialisée.

Travailler dans la recherche clinique permet d’intégrer un univers en constante évolution avec une forte composante internationale. De la recherche médicale aux interactions avec les équipes de soignants, de la diversité des domaines thérapeutiques au suivi et à la coordination globale d’un projet d’avenir, c’est un secteur où les relations humaines, la communication et le savoir-être sont des atouts importants pour réussir. Un métier à la fois technique et rationnel pour des résultats susceptibles d’améliorer la vie et le confort de très nombreux patients dans le monde.