Quelle est la différence entre un Master et un titre RNCP.

L’organisation de l’enseignement supérieur français est complexe. Entre les titres, les diplômes, les commissions et les systèmes de visa ou de grade, il peut être difficile de s’y retrouver.

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il existe deux grands types de reconnaissances officielles par l’État : une reconnaissance académique qui dépend du ministère de l’Enseignement supérieur et une reconnaissance professionnelle qui dépend du ministère de la formation professionnelle. Parfois, les deux sont liées, parfois, elles sont indépendantes. C’est donc l’occasion de clarifier une offre dense et pas toujours très lisible pour les étudiants en fin de cycle ou les professionnels en entreprise.

Le Master, la reconnaissance académique

Le Master est un diplôme de niveau bac+5 qui est uniquement délivré par l’université. Il s’agit du diplôme national de Master qui est soumis à une procédure d’habilitation officielle.

De leurs côtés, les écoles de commerce reconnues, les écoles d’ingénieurs et certaines autres formations (comme celles en architecture ou en arts appliqués, par exemple) peuvent délivrer un diplôme bac +5 conférant le grade de Master. La différence est subtile, mais elle est importante, car il n’y a que les Masters et les grades de Master qui bénéficient de la garantie de l’État au niveau bac+5.

Le problème, c’est que contrairement à l’appellation « Licence  », le « Master » est difficile à protéger, car sa traduction en anglais est exactement la même qu’en français. Par conséquent, il existe des écoles ou des organismes de formation qui peuvent faire la promotion d’un « Master of science » ou « Master of arts » sans aucun contrôle de l’État. Cela ne veut pas dire que ces diplômes ou formations soient mauvais. Cela veut simplement dire que leur qualité n’est pas contrôlée de la même manière et cette dernière dépend donc essentiellement de celle de l’établissement qui en assure la formation. En général, s’il s’agit d’un organisme de formation rattaché à une grande école reconnue qui dispose déjà du grade de Master, tous les voyants sont au vert. Sinon, il est toujours utile d’approfondir ses recherches afin de s’assurer de faire le bon choix.

Par défaut, tous les Masters (donc les diplômes nationaux d’université) et les diplômes ou titres conférant le grade de Master sont également inscrits auprès du RNCP, le Répertoire National des Certifications Professionnelles. Une double preuve de qualité qui confirme l’excellence des grandes écoles en matière de formation, d’insertion professionnelle et d’employabilité.

Le titre RNCP, la reconnaissance professionnelle

De son côté, le titre RNCP est une formation qui est reconnue par l’État et qui est adaptée au marché de l’emploi. Elle répond donc à des besoins précis en termes de compétences et de transmission de savoir-faire pour une employabilité immédiate.

Les titres RNCP sont organisés en cinq types de niveaux selon les compétences et les responsabilités attendues, du niveau 5 (CAP) au niveau 1 (Master, Doctorat ou diplôme d’une grande école). Un Master ou un grade de Master disposent de la reconnaissance académique du ministère de l’Enseignement supérieur et de la reconnaissance professionnelle de la CNCP (la commission en charge du RNCP).

Le RNCP est donc une grande base de données qui recense l’ensemble des formations reconnues en France incluant les compétences attendues, les modalités d’accès ou encore des informations sur le parcours et la pédagogie. Choisir un titre RNCP pour poursuivre ses études ou acquérir une spécialisation complémentaire est un gage de qualité, car le programme est régulièrement audité par les services de l’État. En effet, un titre RNCP n’est pas accrédité à vie et doit se soumettre à des audits réguliers afin d’en évaluer sa pertinence par rapport aux besoins du marché actuel.

Que choisir entre un Master et un titre RNCP ?

En fait, il n’y a pas forcément à choisir, car tout dépend du projet professionnel et des objectifs de la formation suivie. Un bac+5 d’une université ou d’une grande école conférant le grade de Master sera de facto inscrit au répertoire national des compétences professionnelles. Mais cela peut être aussi le cas des autres Masters, MBA ou formations courtes qui se conforment aux règles du RNCP.

Ce qui compte avant tout, c’est de choisir un programme de formation en phase avec les problématiques concrètes du secteur ou du marché et qui soit dispensé par un organisme digne de confiance, en lien avec le monde professionnel.

Que la formation choisie soit longue, courte, à distance, à temps partiel en format executive ou à temps complet, qu’il s’agisse d’un Master ou d’un titre RNCP, il existe beaucoup d’options pour coller aux besoins des apprenants et aux attentes du marché. Des formations très importantes pour les personnes en reprise d’études, ou pour celles qui recherchent une double-spécialisation ou l’approfondissement d’un secteur en particulier.