réussir son MBA

Diplôme connu dans le monde entier, le MBA est avant tout un accélérateur de carrière. S’il est toujours possible de faire un MBA à l’issue de son cycle de formation initiale, la plus-value d’un MBA est décuplée lorsque celui-ci est suivi après plusieurs années d’expériences professionnelles. Toutefois, le MBA – en particulier en version executive ou part-time – est un engagement important, tant sur le plan financier que sur le travail qu’il nécessite. Si c’est un tremplin vers un changement ou une évolution de carrière rapide, il faut s’assurer d’être bien préparé pour réussir son MBA. Pour y parvenir, voici les 5 conseils à retenir.

Définir son projet professionnel

Un MBA est un diplôme prestigieux, c’est certain, mais la question est : pourquoi faire un MBA ? En général, on identifie quatre grandes raisons :

  • Pour changer de voie : on peut ainsi passer du commercial à la finance, ou des ressources au marketing. C’est un bon moyen d’acquérir les connaissances pour faciliter ce changement.
  • Pour trouver votre voie : même après plusieurs années en entreprise, on n’est pas toujours sûr de son choix de carrière. Un MBA permet de reconsidérer ses options et de s’ouvrir de nouvelles perspectives.
  • Pour évoluer plus rapidement : que ce soit en interne ou en changeant d’employeur, un MBA donne les clés pour monter rapidement en compétences et parvenir à des postes de gestion et de management.
  • Pour changer de secteur d’activité : certains MBA sont verticaux et orientés sur un domaine en particulier. Cela permet de se spécialiser pour acquérir de nouvelles connaissances propices à une évolution dans un nouveau secteur.

Avoir le soutien de sa famille et de son employeur

Un MBA est un parcours qui nécessite beaucoup de travail dans une organisation où le temps peut manquer. Il faut donc compresser son agenda en permanence et faire des choix. Se lancer dans un MBA sera plus facile si l’on dispose du soutien de sa famille. Les cours peuvent se dérouler tard le soir ou pendant le week-end. Sans compter le temps à consacrer à la recherche et aux travaux personnels.

En plus de son cercle familial, bénéficier du soutien de son employeur est aussi important, lorsque c’est possible. Celui-ci peut aménager les horaires de travail, différer certains projets, voire financer le MBA lorsque cela rentre dans le cadre d’une formation interne.

Choisir le bon MBA

Le MBA est un diplôme qui n’est ni régulé ni contrôlé. Concrètement, cela signifie que n’importe quelle institution peut lancer un MBA. S’il existe des organismes d’accréditations internationales, il faut surtout se baser sur l’image et le sérieux de l’école ou de l’organisme qui le dispense.

Pour cela, il faut prendre le temps d’y réfléchir, de comparer les programmes et de s’informer plusieurs mois en avance. Il est aussi conseillé de prendre contact avec des alumni qui sont passés par le MBA (LinkedIn est un outil parfait pour cela) et de demander conseil à son service RH dans le cadre d’un Executive MBA ou d’un MBA financé ou cofinancé par son entreprise.

Rester organisé et motivé

Il peut être difficile de retourner sur les bancs de l’école après plusieurs années de vie professionnelle. Si cela apporte souvent un vent de fraîcheur intense, il faut toutefois être extrêmement rigoureux concernant la gestion de la charge de travail. Le modèle pédagogique d’un MBA repose souvent sur un mélange entre des cours magistraux, de travaux réalisés en petits groupes, des études de cas et des présentations orales. Il est donc nécessaire d’organiser son temps adéquatement pour rester motivé. Bloquer des créneaux horaires en avance dans son calendrier constitue le meilleur moyen de rester motivé. Il faut toujours mieux miser sur la constance plutôt que sur le sprint de fin d’année qui peut être stressant.

Garder l’esprit ouvert

Les MBA accueillent des personnes aux parcours très différents. On y retrouve des professionnels, des personnes en reconversion, mais également des étudiants français et des étudiants étrangers. C’est de la richesse de ces rencontres et de ces interactions que réside la principale plus-value. C’est toutefois un choc culturel qu’il faut apprendre à gérer quand on n’y est pas confronté régulièrement.

Faire un MBA, c’est aussi sortir de sa zone de confort. C’est un diplôme qui transforme durablement la personnalité et qui est déclencheur d’une grande liberté d’agir et de penser. Garder l’esprit ouvert permet d’apprendre, de se projeter et de mettre en place une vraie stratégie professionnelle.

Réussir un MBA ouvre de nombreuses opportunités de carrière. Si ce n’est pas un diplôme comme les autres, son niveau d’exigence, la qualité des échanges et la hauteur des analyses et des connaissances transmises constituent des atouts considérables pour se libérer d’un point de vue professionnel. Réussir un MBA, c’est aussi savoir se libérer de ses anciennes contraintes pour tracer sa propre voie.

Découvrez l’Institut Léonard de Vinci ou Contactez-nous !