attaché de recherche clinique

Dans le secteur pharmaceutique, l’attaché de recherche clinique a pour mission de coordonner et d’organiser les tests cliniques qui précèdent la mise sur le marché d’un nouveau médicament. C’est un travail très exigeant qui nécessite à la fois de grandes compétences techniques et scientifiques, mais également une excellente organisation et un bon relationnel, en particulier avec les professionnels du corps médical. Indispensable dans tous les laboratoires pharmaceutiques, l’attaché de recherche clinique n’est toutefois pas un emploi comme un autre. Si de nombreuses compétences sont nécessaires pour réussir, nous avons identifié les 6 principales pour vous.

Faire preuve d’une grande rigueur

Le médicament n’est pas un produit banal. C’est encore plus vrai, lorsqu’il s’agit d’un nouveau médicament en phase de test et de conception. Dans ce domaine, la rigueur scientifique est indispensable. Il faut suivre des protocoles très précis au quotidien : recherche de patients, suivi du mode d’administration, analyse des résultats, vérification des lots de médicaments, etc.
La rigueur implique aussi une bonne organisation. L’attaché de recherche clinique doit être parfaitement en mesure de suivre avec précision le recueil des données scientifiques recueillies au cours des études. Interlocuteur unique entre patients, médecins et laboratoire, il doit exercer son métier avec exactitude et précision.

Être passionné par les sciences

Difficile de travailler dans l’industrie pharmaceutique sans aimer les sciences. Biologie, anatomie, médecine, pharmacie… l’attaché de recherche clinique évolue dans un monde pluriel et multidisciplinaire. Pour développer ses compétences, il doit avoir une connaissance pointue de la terminologie médicale. Il doit aussi comprendre les méthodologies des essais thérapeutiques et parler le même langage que le corps médical. Si certaines connaissances peuvent se développer avec l’expérience, une solide fondation scientifique est indispensable.

Pouvoir suivre les règles imposées

La réglementation et le droit sont le deuxième versant du milieu pharmaceutique. Évoluant au sein d’un marché extrêmement réglementé – tant au niveau national qu’au niveau européen – l’attaché de recherche clinique doit connaître avec précision les codes, les règles, la déontologie et le droit qui s’appliquent à son métier. Il travaille avec des contraintes fortes qui permettent de cadrer les recherches et leurs déroulements pour s’assurer de la fiabilité et de la pertinence des résultats.
Connaître, appliquer et être en mesure de mettre à jour ses connaissances en matière de réglementation est donc indispensable.

Maîtriser la langue de Shakespeare

L’industrie pharmaceutique évolue dans un environnement global où l’anglais est omniprésent. La plupart des communications scientifiques et des études sont d’ailleurs rédigées en anglais et même si l’attaché de recherche clinique travaille en France, il sera nécessairement amené à interagir, lire des documents ou écrire des informations en anglais. Cela signifie être à l’aise avec les langues étrangères, mais pas uniquement : ce qui compte également, c’est l’anglais technique, médical et scientifique, qui est bien différent de celui que l’on apprend à l’école.
L’apprentissage des langues est une démarche continue, mais une pratique régulière de l’anglais est incontournable dans le milieu.

Comprendre les nouvelles technologies

Le digital a transformé le métier d’attaché de recherche clinique. Les processus de travail sont plus rapides, plus directs et plus efficaces. Le travail en mobilité est omniprésent et facilite les déplacements. Mais ce qui bouleverse le métier, c’est le développement massif des données. Big data, smart data, algorithmes, machine learning, intelligence artificielle… le secteur se transforme vite. Comprendre l’impact de ces nouvelles technologies, être à l’aise avec le changement et avoir une bonne capacité d’adaptation sont des qualités nécessaires pour travailler pleinement à l’ère du tout digital.

Travailler en équipe

L’attaché de recherche clinique évolue au sein d’un environnement divers où les interactions personnelles sont nombreuses. Médecins, patients, chercheurs, directeurs de recherche, organismes réglementaires… c’est un travail d’équipe qui mise sur la transversalité et l’intelligence collective. Travailler en équipe signifie aussi disposer de soft skills développées, comme l’intelligence émotionnelle, l’écoute active et l’empathie. Un travail où la communication interpersonnelle est au service de la réussite collective.

Chef de projet rigoureux, maîtrisant les arcanes du droit et évoluant dans un environnement scientifique en perpétuelle évolution, l’attaché de recherche clinique est un métier qui offre un cheminement de carrière passionnant. Au service des patients, il participe à la recherche contre la maladie et à l’amélioration des soins dans un secteur où l’humain reste la priorité absolue.

Découvrez notre MBA spécialisé Attaché(e) de recherche clinique, ou contactez-nous !