Contrôleur de gestion, auditeur

Dans un costume gris, enfermé dans un bureau sans fenêtre, les yeux fatigués, à la recherche d’informations dans une montagne de classeurs et de livres de compte… voilà la caricature du contrôleur de gestion ou de l’auditeur. Et pourtant, rien n’est plus éloigné de la réalité !
L’audit et le contrôle de gestion sont tous deux rattachés à la grande famille de la finance. Deux métiers passionnants, vivants et en plein changements, qui peuvent s’exercer en consultant indépendant, pour un cabinet ou au sein d’une entreprise. Des carrières où l’expérience et le cursus académique comptent, mais où les qualités personnelles ne sont pas en reste. Êtes-vous fait pour une carrière dans l’audit ou le contrôle de gestion ? Voici quelques éléments de réponse.

Vous aimez le dialogue et êtes curieux

Réussir dans l’audit et le contrôle de gestion nécessite d’avoir un bon esprit critique et d’aimer chercher des réponses simples à des questions complexes. Pour y parvenir, il est nécessaire de rencontrer tous les acteurs de l’entreprise, de la production à la logistique, en passant par le marketing ou le commercial. Chacun de ces échanges apporte des informations concrètes extrêmement précieuses. Mais pour les obtenir, il faut maîtriser l’art du dialogue. Cela passe par une écoute active, des questions ouvertes, un comportement positif et un état d’esprit qui doit être constructif et jamais accusatoire.

Si vous aimez comprendre, si vous demandez toujours « pourquoi ? » et si vous avez une bonne capacité d’adaptation face à tous les interlocuteurs, quels que soient leurs statuts ou responsabilités, alors vous êtes sur la bonne piste.

Vous avez un bon esprit de synthèse

Les auditeurs et les contrôleurs de gestion manient de grandes quantités de données, des centaines de documents, rencontrent des dizaines de personnes et doivent emmagasiner de nouvelles informations quotidiennement. Face à ces enjeux, leurs interlocuteurs – clients externes, directeurs financiers et chefs d’entreprise – n’ont pas la même endurance. Il est donc indispensable d’avoir un esprit de synthèse très efficace. Le but : être capable de résumer une situation complexe en peu de temps, sans raccourci, sans omission, mais avec un maximum d’efficacité. Il faut faire simple et direct. Lorsque c’est nécessaire, ils doivent aussi formuler des recommandations de manière claire et compréhensible.

Si vous savez résumer les choses en peu de temps, sans ennuyer votre auditoire, et en parvenant à accrocher son attention jusqu’au bout, une grande carrière s’offre peut-être à vous !

Vous êtes rigoureux et organisé

Un auditeur et un contrôleur de gestion peuvent passer des heures ou des jours à travailler sur un point de détail. L’audit et le contrôle de gestion, ce ne sont pas que des chiffres et des tableaux Excel, mais ce sont toutefois des éléments importants dans le métier. La rigueur dans l’analyse, dans la vérification des données et dans le contrôle des informations est donc indispensable. Rien de pire qu’une recommandation ou un travail de vérification qui se baserait sur une donnée erronée ou une erreur de calcul. Toutes les précautions doivent donc être prises pour éviter ce genre de situation.

Au niveau du travail, le profil performant est un profil extrêmement bien organisé : manière de travailler, approche méthodologique, obligations fiscales et législatives, classement et archivage des informations… tout doit être clair, net et précis !

Vous aimez le digital

Toutes les entreprises sont impactées par la transformation digitale en cours. En maîtriser les rouages et comprendre son fonctionnement, c’est imaginer de nouveaux espaces d’améliorations et d’innovations. Parce qu’ils contribuent à améliorer la performance de l’entreprise, l’auditeur et le contrôleur de gestion sont impliqués dans la digitalisation des métiers, des processus et des nouvelles habitudes de travail.

Travailler avec le digital est incontournable dans les métiers de la finance. Connaître les nouvelles technologies et les appréhender comme levier de développement, tout en rationalisant les flux internes permet de travailler plus vite, plus efficacement et de limiter les risques d’erreurs. Travailler avec des spécialistes de la donnée permet aussi de franchir un nouveau cap dans la capacité de calcul et d’analyse avec l’aide d’algorithmes spécialisés.

Si les techniques et les connaissances fondamentales sont indispensables à tous les professionnels de la finance, les soft-skills en sont des accélérateurs. Aimer les chiffres et connaître Excel ou les grandes règles comptables ne suffisent pas. Faire carrière dans le contrôle de gestion ou l’audit nécessite aussi des qualités humaines fortes qui peuvent d’ailleurs s’acquérir et se renforcer tout au long d’une carrière ou d’une formation.

Découvrez MBA spécialisé Auditeur(rice) et contrôleur(euse) de gestion, ou contactez-nous !