Comment s’orienter vers le commerce sur internet

CMS header image

Les métiers du web et du e-commerce ont le vent en poupe. 

Il faut dire que la tendance est là. Selon la FEVAD, le cap des 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires devrait être atteint en 2019. 87% des internautes (soit 39 millions de Français) achètent sur internet et le e-commerce représente 180 000 emplois en France.

Face à cette déferlante, les acteurs de la vente en ligne s’organisent et se structurent. On ne vend pas aujourd’hui comme on le faisait il y a quinze ans. Alors que la data a transformé les méthodes de travail, on parle aujourd’hui de DNVB, de parcours expérientiel, d’intelligence artificielle, de phygitalisation et d’omnicanalité. Et entre les clients et les technologies, il faut des professionnels du marketing et de la vente en ligne. Le sujet vous intéresse ? Alors, voyons comment s’orienter vers le commerce sur internet.

Être un acheteur

Avant de connaître la vente en ligne côté marketing, il faut la connaître côté client. C’est la raison pour laquelle il est toujours beaucoup plus facile de travailler dans le e-commerce lorsqu’on est soi-même un e-client. On peut voir les différences dans les usages et les plateformes. On appréhende les notifications, les communications et les campagnes marketing différemment. Mettre à profit ses expériences personnelles permet d’imaginer quel type de carrière on peut mener dans le monde du e-commerce. Il n’y a rien de mieux que de se mettre à la place du client pour mieux concevoir des expériences de vente pertinentes.

Lire, se cultiver et se renseigner

Le commerce sur internet est un monde qui évolue très vite. De nouvelles tendances naissent et meurent tous les ans, et ce qui fonctionnait il y a 2 ans ou 5 ans peut très bien ne plus être aussi efficace aujourd’hui. C’est pourquoi il est important de rester en veille. Pour y parvenir, il faut se créer une revue de presse technologique et économique afin de recenser toutes les bonnes pratiques du moment, anticiper l’avenir, comprendre ce qui fonctionne à l’étranger, et comment cela pourrait fonctionner en France. Entre réalité virtuelle, réalité augmentée, maîtrise de l’intelligence artificielle, blockchain et 5G, le e-commerce est en ébullition. Comprendre les grandes tendances et s’y intéresser est le meilleur moyen d’en faire son métier.

Se former

Il existe de nombreuses façons de se former et d’explorer de nouvelles connaissances. Les plus évidentes consistent à lire la presse spécialisée, à regarder des vidéos en ligne, et à profiter du contenu publié par certaines entreprises et grands cabinets de conseil. Toutefois, rien ne vaut une vraie session de formation avec des professionnels capables de parler de leur métier et de partager leur expertise. Qu’il s’agisse d’une formation courte de quelques jours, d’un MOOC, d’une formation en ligne diplômante, ou d’une formation longue de type MBA ou executive MBA,  il existe de nombreuses occasions de renforcer ses connaissances et de (ré)apprendre le métier pour mieux se spécialiser.

Miser sur les doubles compétences

Aujourd’hui, les compétences transversales ont presque plus d’importance que les compétences verticales dans le monde du commerce. Cela signifie qu’un ingénieur et un designer peuvent trouver des emplois correspondant à leur domaine d’expertise dans le monde du e-commerce. La priorité est de travailler avec des équipes pluridisciplinaires, car les sujets sont très variés. Juridique, RH, finance, design, technologie… tout se connecte. Ainsi, on parle beaucoup de la gestion des données personnelles, de l’expérience client, du e-commerce mobile, du drive-to-store, des outils analytics in-store, de CRM, de DMP, de CDP…. et tous ces sujets nécessitent souvent une double voire triple compétence.

Ainsi, il est courant pour un professionnel de se former dans un domaine qui n’est pas directement le sien, après avoir quelques années d’expérience. Par exemple, un ingénieur ou une personne disposant de compétences techniques a beaucoup à apprendre en termes de marketing digital et d’expérience client.  À l’inverse, un professionnel du marketing pourra faire avancer sa carrière en multipliant les connaissances sur la gestion des données, la structure d’un site web et la sécurité des données personnelles, par exemple.

Par sa grande diversité, le commerce sur internet offre de nombreuses opportunités professionnelles. Et toutes ne se situent pas uniquement chez Amazon. En effet, il existe aussi des carrières intéressantes chez les pure players de la vente en ligne, les agences de conseil spécialisées, les concepteurs de solutions numériques pour les e-commerçants, et les enseignes traditionnelles en pleine mutation.