Comment devenir un bon chef de projet digital ?

CMS header image

Des projets, on en gère dans la plupart des métiers et dans tous les secteurs d’activité. C’est d’ailleurs une compétence qui est de plus en plus demandée par les recruteurs. Traditionnellement, les chefs de projet travaillent surtout dans les agences, les cabinets de consultants, et les grands groupes de conseil. Mais on en trouve aujourd’hui dans la plupart des entreprises. Ce sont des postes transversaux, multidisciplinaires, et nécessitant des profils disposant d’une grande connaissance, et capables de communiquer avec toutes les parties prenantes d’une entreprise. 

Être un chef de projet est un métier très riche et intéressant, en particulier en début de carrière. Cela permet de se sensibiliser à de nombreux aspects de la vie économique, de renforcer son expertise technique et managériale, et d’apprendre comment gérer et coordonner des équipes qui ne parlent pas toujours le même langage que le client. Pour savoir comment devenir un bon chef de projet, nous avons compilé les meilleures pratiques afin de vous faciliter la transition vers ce métier indispensable dans toutes les entreprises.

Être organisé

C’est la qualité première du bon chef de projet. Il doit organiser sa relation avec le client, son planning, son budget, et tout doit être parfaitement calibré, suivi et cadré. Pour être un bon chef de projet, il est nécessaire d’avoir une vision globale. Cela signifie qu’il doit comprendre les tenants et les aboutissants du projet, et être capable d’aligner les ressources disponibles avec les besoins du client. En cas de problème, c’est à lui de trouver la solution. 

Un chef de projet peut aussi bien travailler pour des clients internes qu’externes. Ainsi, il existe de nombreuses entreprises, en particulier dans les grands groupes, où les clients du chef de projet sont composés des autres business-units ou directions métier.

Savoir communiquer

Le chef de projet est comme un architecte. Il coordonne des ressources internes et externes qui n’ont pas l’habitude de se parler pour atteindre un but commun. Pour y parvenir, il est donc nécessaire de savoir comment bien communiquer. Cela signifie que le chef de projet doit disposer d’un minimum de compétences dans de très nombreux secteurs différents. Cela peut-être des sujets d’ordres techniques, stratégiques, design ou technologiques. 

Le chef de projet ne doit pas faire, sous peine de se mettre en danger. Il doit faire faire. Et pour y parvenir, une bonne communication est essentielle. Cette communication vaut aussi bien dans les relations avec le client, que dans les relations avec les ressources et les personnes à sa disposition. Il faut être clair et transparent sur les délais, le budget et les livrables attendus, afin d’éviter toute pression ou déception qui pourraient résulter une mauvaise communication.

Travailler son intelligence émotionnelle

Les soft skills (ou savoir-être) permettent de lire entre les lignes afin de comprendre des situations complexes et gagner la confiance des personnes qui travaillent autour d’un projet. Elles dépendent notamment de l’éducation, de la culture personnelle et de sa propre sensibilité qui se construit au gré des expériences vécues. L’intelligence émotionnelle, l’écoute active et le savoir-être sont indispensables pour gérer ou désamorcer les conflits, motiver les équipes, et gérer plus facilement des projets complexes.

Avoir envie d'apprendre

Le grand avantage du métier de chef de projet est sa diversité. Il travaille avec beaucoup de projets, de problématiques et de sujets différents. Parfois, il peut être amené à travailler avec plusieurs clients en parallèle. Cela permet de passer d’un sujet à l’autre et d’apprendre tous les jours. Cette envie d’apprendre est critique dans un milieu économique ultra-concurrentiel. Non seulement, elle permet de développer une bonne culture business, mais elle aussi nécessaire pour s’intéresser à la réalité opérationnelle de ses clients. 

Savoir utiliser les bons outils

Selon l’adage populaire, on reconnaît un bon ouvrier à ses outils. Pour le chef de projet, les outils sont principalement numériques. Un logiciel de gestion de projet permet de bien planifier l’exécution des tâches et des livrables. Plus les outils sont collaboratifs, plus ils sont efficaces. Techniquement, il est tout à fait possible de travailler avec un fichier Excel et un document Word. Mais sur le long terme, ce sont loin d’être des outils efficaces. Savoir choisir et optimiser l’utilisation des bons outils fait aussi partie des grandes qualités du chef de projet. Et si ces outils n’existent pas, rien n’empêche de les mettre en place pour structurer une méthode efficace et agile.

Chef de projet est une fonction passionnante. Surtout qu’elle peut mener à d’autres responsabilités après plusieurs années. Le chef de projet peut aussi passer d’une agence marketing à un grand groupe, ou à l’inverse, d’un annonceur à une agence. C’est un métier en pleine évolution qui ouvre de nombreuses portes. Prêt à se lancer ?