Industrie pharmaceutique

Safranier, radiopharmacien, aromaticien pharmaceutique, responsable d’animalerie expérimentale… dans l’industrie pharmaceutique, ce ne sont pas les métiers méconnus qui manquent. Si certains ne sont qu’accessibles à une poignée d’élus, d’autres, en revanche sont beaucoup plus ouverts et recrutent des nouveaux talents régulièrement. Enfin de faire carrière dans l’industrie pharmaceutique ? C’est le moment d’explorer de nouvelles opportunités !

Bio-informaticien

C’est un métier hybride, qui mêle les sciences de l’information à la biologie. Un profil scientifique qui aime travailler avec des chercheurs et des professionnels du monde de la biologie et de la pharmacie. Son rôle consiste à travailler sur l’optimisation des systèmes d’information et la création d’applications et de solutions techniques pour exploiter facilement les résultats des recherches.

Les bio-informaticiens peuvent également travailler avec des data analysts spécialisés que l’on appelle des bio-statisticiens. Leur rôle : maîtriser les données issues de la recherche scientifique pour les organiser, les agréger et leur donner du sens.

Chef de produit

Un autre métier hybride qui juxtapose, cette fois, marketing et sciences. Le chef de produit pour un groupe pharmaceutique a pour mission de créer des plans d’actions promotionnelles pour définir une stratégie de développement d’un médicament. Un travail qui nécessite une fine connaissance des aspects juridiques, réglementaires, financiers et scientifiques qui va bien au-delà de la technique marketing.

Dans un secteur d’activité aussi spécifique que l’industrie du médicament, il faut aussi maîtriser le parcours de soins des patients, le travail de la concurrence et coordonner les étapes en aval et en amont de la commercialisation. De la campagne de promotion, en passant par la relation avec les professionnels de la santé et les patients, c’est un métier très complet.

Responsable prix et modélisation

C’est un métier technique et indispensable pour les groupes pharmaceutiques. Le but est d’évaluer et de modéliser l’impact économique et médical d’un médicament sur toutes les variables susceptibles d’impacter la réalité opérationnelle des autorités de santé et de l’entreprise.

Efficacité, coût global, gestion des études de marché et consolidation des études scientifiques… le travail du responsable prix et modélisation est transversal et indispensable pour aider la prise de décision des institutions qui se prononcent sur le remboursement d’un médicament par exemple. Un poste clé pour anticiper le futur du médicament et son impact social, sociétal et économique.

Délégué hospitalier

Ce poste consiste à faire la liaison entre un groupe pharmaceutique et ses clients au sein des hôpitaux et cliniques. Le rôle du délégué hospitalier est de travailler en partenariat avec les professionnels de la santé afin de partager une information promotionnelle liée à un médicament.

Dans un domaine aussi réglementé que celui de la santé, il doit respecter des codes de déontologie, de bonne conduite et des processus très encadrés. Son métier est d’ailleurs bien plus large que la simple présentation de solutions de santé. Il recueille également le retour des médecins sur l’utilisation d’un médicament, afin d’améliorer la pharmacovigilance, la qualité et la sécurité des produits.

C’est un métier qui exige de nombreux déplacements, où le relationnel, l’écoute et l’intelligence émotionnelle sont fondamentaux.

Rédacteur médical

C’est un rôle qui mise sur la théorie et la recherche pour rédiger des rapports d’études cliniques et des publications médicales en lien avec un médicament, une technique ou une technologie scientifique. Le rédacteur médical doit rechercher des données, analyser des informations, et faire un travail de synthèse au sein de dossiers médicaux, de publications scientifiques et de rapports statistiques. Le périmètre du métier est international et une excellente maîtrise de l’anglais – et plus particulièrement de l’anglais scientifique – est requise.

Son travail permet d’améliorer la connaissance des équipes de développement des entreprises pharmaceutiques. Il peut ainsi travailler en lien avec une équipe chargée de créer un nouveau médicament pour la rédaction des études indispensables à l’obtention de sa mise sur le marché.

Responsable de zone internationale

Au sein d’un groupe pharmaceutique, il développe et manage l’activité commerciale à l’export sur une zone, un pays ou un ensemble de pays en particulier. Si la maîtrise de l’anglais – voire d’une troisième langue – est indispensable, c’est un métier qui impose aussi de grandes qualités dans la gestion des équipes de vente.

Il travaille en étroite relation avec les autorités de santé locales afin de développer des stratégies promotionnelles pour implanter une marque ou un laboratoire dans un pays étranger. C’est un métier qui nécessite beaucoup de déplacements dans le monde et qui mixe opérationnalité commerciale, stratégie de vente et connaissances des marchés, des produits et des habitudes de vie des marchés cibles.

À travers ses activités, l’industrie pharmaceutique recouvre en réalité une multitude de missions et de métiers. Un secteur d’activité pas tout à fait comme les autres, capable d’attirer des profils et des talents très différents (international, marketing, vente, recherche, informatique, droit, économie, etc.) avec l’attrait de la science, de la biologie et de la pharmacie en dénominateur commun.

Découvrez notre Cycle Court Délégué Pharmaceutique, ou contactez-nous !