Ingénieur : comment se réorienter vers la fonction achats?

CMS header image

Après être diplômé d’une école d’ingénieurs ou après plusieurs années d’expérience sur le marché du travail, il est normal de s’interroger sur son projet professionnel. Quand on est ingénieur, il y a toujours des fonctions évidentes qui s’imposent dans l’imaginaire collectif. Or, on ne parle que trop rarement de la fonction achats qui joue pourtant un rôle essentiel dans toutes les entreprises. Une fonction qui recrute aussi des ingénieurs dotés d’une double compétence et ouverts sur le monde. Comment devenir ingénieur achats ? Explications.

La fonction achats : une large gamme de métiers ouverts à tous

Il existe de nombreuses opportunités professionnelles et à tous les niveaux de responsabilités pour travailler dans les achats, que ce soit en France ou à l’étranger. Traditionnellement, c’est une fonction qui nécessitait un parcours plutôt orienté dans le commerce et le management avec un BTS, une licence professionnelle, ou une école de management (bac+5) complétée ou non par un diplôme spécialisé (Mastère, MBA, etc.).

Depuis plusieurs années, le recrutement en achats s’est considérablement diversifié et les parcours multicompétences sont très appréciés. Il est ainsi possible d’intégrer la fonction achats après une école d’ingénieurs ou un parcours professionnel en tant qu’ingénieur. L’expérience technique acquise, les méthodes de travail, les processus et la rigueur seront très utiles pour gérer les achats, en particulier sur des produits intégrant un cycle de production technique ou complexe. Pour cela, une formation complémentaire spécialisée dans les achats sera très utile afin de se remettre à niveau et développer ses connaissances.

Ingénieur achats : un poste stratégique

Dans la fonction achats, l’ingénieur étudie le marché et assure une veille technologique des produits achetés. Il est souvent l’interlocuteur privilégié des services de recherche et développement qui s’appuient sur ses connaissances pour mettre en place une stratégie d’achats pertinente. À la croisée des chemins entre commerce et ingénierie, l’ingénieur achats joue un rôle à part dans la rédaction des cahiers des charges techniques et apporte une expertise pour la négociation et le suivi des contrats. En ce sens, il est très complémentaire des acheteurs « traditionnels » qui n’ont pas la culture technique et l’expertise scientifique des ingénieurs.

L’ingénieur achats doit également choisir et négocier les produits, les conditions d’achat et travailler en proximité avec les fournisseurs pour créer une relation de confiance sur le long terme. En général, il est aussi en première ligne pour piloter les échanges techniques entre fournisseurs et services d’ingénierie. Son but : trouver le meilleur rapport qualité/prix pour optimiser la rentabilité des achats et disposer du produit le plus abouti sur le plan technique. Dans certaines entreprises, l’ingénieur d’achats peut aussi participer aux cycles d’innovation des produits, travailler avec le service qualité et faire de la fonction achats une démarche plus transversale entre production, finance et ingénierie.

Lorsque l’entreprise lance une nouvelle gamme ou un nouveau produit, l’ingénieur achats et ses équipes jouent un rôle important dans l’identification, la sélection, le scoring et la qualification des fournisseurs les plus adaptés.

Comment bien choisir sa formation pour se réorienter vers la fonction achats ?

Pour les ingénieurs qui souhaitent se réorienter vers la fonction achats, il existe de nombreuses formations afin de parfaire leurs compétences. L’acheteur est devenu un acteur majeur dans les pratiques transverses avec toutes les fonctions de l’entreprise. Pour répondre aux besoins des organisations, un MBA Management des Achats ou Master Achats constituent souvent une clé d’entrée privilégiée afin d’appréhender avec succès la complexité croissante de la fonction et devenir un contributeur direct de l’apport de valeur pour l’entreprise. L’ingénieur devient alors ingénieur-manager-acheteur et peut mettre ses compétences au service de tous les services achats nécessitant des expertises pointues. Bien choisir sa formation est important et pour y parvenir, il existe des points importants à garder en tête :

  • Reconnaissance par l’État : choisissez un diplôme reconnu, idéalement doté d’un titre RNCP de niveau 7.
  • Taux de placement 6 mois après le diplôme : c’est un indicateur de qualité qui permet de s’assurer du bon alignement entre la formation et le marché du travail.
  • Le programme de la formation : former des ingénieurs aux achats nécessite un enseignement dispensé par des professionnels de haut niveau.
  • Le rythme : si l’organisme de formation propose un cursus achaen temps partiel (part time), c’est la garantie d’un programme adapté aux professionnels ou aux étudiant qui souhaitent suivre un programme achats en alternance pour s’immerger en parallèle en entreprise.

Pour les ingénieurs, se réorienter dans les achats constitue un choix de carrière passionnant pour s’ouvrir à un nouvel univers. Ils découvriront un environnement de travail dynamique et actif où les acheteurs sont souvent des professionnels optimistes qui aiment trouver des solutions simples aux problèmes complexes. Si le défi vous tente, il n’y a plus qu’à vous lancer !