Intelligence artificielle : tout savoir sur l’acquisition de Nuance par Microsoft

CMS header image

Avril 2021.

C’est par un communiqué de presse qu’a été annoncé l’achat de Nuance par Microsoft pour 19,7 milliards de dollars. Si cette annonce a suscité l’événement dans le monde de la technologie, c’est au moins pour deux raisons : le montant de l’opération (la plus importante acquisition depuis celle de Linkedin en 2016) et un positionnement qui s’affirme de plus en plus sur le monde de l’intelligence artificielle et de la santé. Décryptage.

Qui est Nuance ?

Nuance est une entreprise américaine spécialisée dans l’intelligence artificielle (IA) et la télémédecine qui a été créée en 1992 à côté de Boston dans le Massachusetts. Elle est spécialisée dans la conception de logiciels d’intelligence artificielle, d’imagerie et de reconnaissance vocale. Sa solution Nuance Dragon permet de gagner en efficacité et en confort de travail grâce à un outil de transcription précis, rapide et personnalisable, d’une intégration transparente entre de nombreux périphériques et d’un déploiement simplifié en entreprise. L’entreprise a collaboré avec Apple dans le passé, en particulier pour la création de la technologie qui est derrière Siri, l’assistant vocal bien connu présent sur la plupart des terminaux numériques de la marque à la pomme. 

Nuance est très présent dans le monde de la santé, en particulier pour renseigner les dossiers patients informatisés plus facilement et plus rapidement. Microsoft confirme qu’elle est « un des principaux fournisseurs d’IA conversationnelle et d’intelligence clinique ambiante basée sur le cloud pour les prestataires de soins de santé ».

Le milieu médical : un secteur en plein développement pour l'intelligence artificielle

Si Microsoft fait le pari de Nuance, c’est en raison de son expertise dans le domaine de la santé, en éditant des logiciels de retranscription médicale. Elle propose plusieurs solutions basées sur l’intelligence artificielle et adaptées aux environnements cliniques, pour faciliter la documentation des dossiers médicaux. Un assistant virtuel est ainsi capable de transcrire des conversations orales en texte afin de structurer des notes, de faciliter le travail de documentation en milieu médical (compte-rendu post-opératoire, diagnostic, etc.) et de compléter les dossiers médicaux des patients. Un vrai gain de temps pour une tâche encore beaucoup effectuée manuellement.

Satya Nadella, PDG de Microsoft confirmait que « L’IA est la priorité de la technologie et les soins de santé représentent son application la plus urgente. Ensemble, grâce à notre écosystème de partenaires, nous mettrons des solutions d’IA avancées entre les mains des professionnels du monde entier pour favoriser une meilleure prise de décision et créer des connexions plus significatives, tout en accélérant la croissance de Microsoft Cloud for Healthcare ».

À partir de la puissance de calcul de Microsoft via sa plateforme Azure, et de son immense présence dans les organisations médicales du monde entier, Nuance pourra accélérer son déploiement plus rapidement. La technologie qui nourrit l’intelligence artificielle de la solution constituant évidemment le trésor et le cœur du projet pour Microsoft.

Si le sujet de la retranscription et de l’analyse vocale est important, l’intelligence artificielle dans le monde médical peut aller bien plus loin. Une étude du Royal College of Physicians soulignait ainsi que les principales catégories d’applications concernent le diagnostic et les recommandations de traitement, l’engagement et l’adhésion des patients, ainsi que les activités administratives.

La protection des données personnelles : un enjeu de sécurité

Qui dit intelligence artificielle et milieu médical dit aussi prudence légitime concernant la gestion des données personnelles. Toute information transitant par une plateforme numérique est susceptible d’être détournée ou piratée si la sécurité n’est pas renforcée. Les hôpitaux sont d’ailleurs des cibles faciles pour les pirates qui ont récemment fait l’actualité, un peu partout dans le monde (« Hospitals Suffer New Wave of Hacking Attempts ​» , « L’hôpital sous la menace des hackers ​» , « Hackers post detailed patient medical records from two hospitals to the dark web ​» , « Major hospital system hit with cyberattack, potentially largest in U.S. history ​», etc.).

Bien qu’il existe de nombreux cas dans le domaine médical pour lesquels l’IA peut accomplir des tâches aussi bien, voire mieux, que les humains, ce changement prendra du temps, à la fois pour des questions de sécurité informatique, mais aussi pour des questions d’acceptabilité. Avec ce rachat, Microsoft fait le pari du long terme et ne compte pas perdre de temps.

En consolidant sa présence dans le monde médical, Microsoft renforce ses positions sur un marché où l’intelligence artificielle et les nouvelles technologies en général sont très attendues pour venir complémenter le travail des médecins, infirmières, personnel soignant et administratif. Un marché où ses concurrents s’appellent Apple, Amazon et Google.