Les 10 qualités d’un bon manager des achats

CMS header image

Le monde des achats – et plus globalement celui de la supply chain – constitue un domaine passionnant en entreprise, car c’est le cœur du réacteur. C’est là où tout se passe : les achats de matières premières, de produits, de machines et de fournitures sont indispensables au bon fonctionnement de toute organisation. Sans les achats, il n’y a pas de produits. Or, dans un monde paralysé par la pandémie de covid-19, il faut faire preuve d’une extrême patience et d’une grande résilience pour naviguer dans un environnement où l’incertitude devient la règle. Heureusement, ce sont deux grandes qualités dont disposent les managers des achats. Et il y en a d’autres. 

Disposer d'un bon bagage universitaire

S’il est toujours possible de devenir manager des achats après plusieurs années d’expérience et en gravissant peu à peu les échelons de l’entreprise, ils disposent souvent de plusieurs années d’études spécialisées. On peut ainsi devenir manager des achats après un cursus en école de management, un troisième cycle en gestion, une école d’ingénieurs ou un diplôme spécifique comme un MBA ou un Master dans les achats. Il est également possible de suivre une formation complémentaire en cours de carrière pour donner à son projet professionnel un nouvel élan.

Savoir négocier

Les relations entre vendeur et acheteur sont toujours complexes et s’entendre relève parfois du miracle ! Le manager des achats doit être capable de bien gérer ses négociations. C’est-à-dire tout savoir sur le produit et le marché et avoir un plan très précis en tête. La négociation nécessite aussi de se construire un solide réseau et de ne pas avoir peur de monter au front en cas de besoin.

Connaître le monde de l'entreprise

Le manager des achats doit connaître tous les rouages de l’entreprise en termes de contraintes économiques et d’organisation. Marketing, vente, production, finance, droit… c’est un poste transversal qui nécessite une bonne culture économique et une grande ouverture d’esprit.

Affiner ses soft-skills

Le savoir-être, l’intelligence émotionnelle, la prise de risque et l’écoute active font partie des soft-skills qui sont de plus en plus importantes dans le monde des achats. Acheter, c’est avant tout une relation humaine, au-delà de la dimension technique ou administrative. Un bon acheteur doit donc donner confiance et être capable de partager les valeurs de son entreprise par sa seule présence.

Aimer l'actualité

Aujourd’hui, le monde des achats est mondialisé. Une décision politique aux États-Unis peut affecter le commerce international en Chine. Il est donc nécessaire de s’intéresser de très près à l’actualité, de lire beaucoup et de disposer d’une bonne culture économique et un intérêt permanent pour l’actualité nationale et internationale

Faire preuve de résistance

Le manager des achats est un métier qui peut être intense. Des négociations patinent, une cargaison se perd, un fournisseur fait faillite… il faut toujours être sur le qui-vive, avoir un plan B en tête et savoir réagir très vite. Pour cela, il est essentiel de savoir gérer le stress et de disposer d’une force mentale importante pour prendre les bonnes décisions au bon moment.

Être technophile

Plus aucun secteur d’activité n’échappe aux nouvelles technologies. Collecte et gestion des données, warehouse management system, transport management system, géolocalisation, CRM… il est essentiel de savoir travailler avec les bons outils. Une bonne sensibilité aux systèmes d’information sous un angle d’utilisation ou de mise en place de projets est un vrai plus pour gérer ses projets d’achats.

Parler plusieurs langues

Si l’anglais est incontournable dans le monde des achats, la maîtrise d’une autre langue en liaison avec l’activité de l’entreprise peut faire la différence. Si vous achetez votre matière première en Chine, la maîtrise de la langue pourra vous ouvrir de nouvelles portes.

Savoir travailler en équipe

Un manager des achats travaille rarement seul. S’il peut dépendre, selon les cas, d’un directeur des achats, du directeur financier ou directement du PDG, il doit aussi savoir gérer son équipe en tant que manager exemplaire. Pour cela, il doit savoir écouter, animer, motiver et fixer un cap, tout en accompagnant ses collaborateurs à donner le meilleur d’eux-mêmes.

Être rigoureux et organisé

Dans un métier aussi complexe et soumis aux nombreuses règles nationales et internationales, la rigueur est indispensable. Cela signifie gérer ses dossiers et projets avec précision, respecter les dates butoirs, prendre des initiatives pour faire avancer des projets et savoir manager les projets des autres le cas échéant.

Dans un environnement professionnel en plein changement, où les frontières s’ouvrent et se referment en raison de la pandémie mondiale, où la géopolitique façonne le commerce international et où la qualité et la traçabilité des achats sont fondamentales, le manager des achats occupe une place à part. C’est une fonction stratégique et passionnante pour une carrière pleine de surprises et de changements. Avis à celles et ceux qui aiment quand ça bouge !