Les enjeux du digital dans les écoquartiers et les Smart Cities

Catalyseur de changement, le digital a un impact direct et concret sur les projets architecturaux. Les nouvelles technologies transforment la manière de travailler, facilitent les interactions entre les intervenants sur un chantier ou un projet, et fluidifient le partage d’informations. Pour les professionnels de la construction, de la planification et de l’urbanisme, le digital s’intègre de plus en plus tôt dans les projets. Mais pour en tirer le meilleur, il faut savoir quoi en attendre. C’est particulièrement le cas avec les écoquartiers et les smart cities qui s’imposent dans un nombre croissant d’agglomérations.

Écoquartier et smart city : retour aux fondamentaux

Qu’est-ce qu’un écoquartier ?

Un écoquartier est une zone urbaine située dans une ville et qui est construite ou réhabilitée suivant une logique de développement durable. L’idée étant de protéger l’environnement dans la phase de construction afin de proposer un quartier mieux intégré dans un écosystème durable et naturel.
En général, les écoquartiers insistent particulièrement sur le fait de :

Qu’est-ce qu’une smart city ?

Une smart city est une évolution urbanistique qui caractérise l’utilisation des nouvelles technologies afin de mieux gérer les infrastructures existantes et connecter les nouveaux projets de construction. Une smart city peut être une ville, un quartier ou une rue, qui utilise des capteurs, des logiciels et des algorithmes pour traiter une grande masse d’informations permettant d’optimiser et d’améliorer les services urbains et la qualité de vie des habitants.
De la gestion énergétique aux flux de communication et de circulation, en passant par les transports et les services aux habitants, la smart city nécessite une forte expertise technique. Son développement se caractérise par la nécessité de répondre à de nouvelles problématiques économiques, sociales et environnementales, grâce au soutien de la technologie.
Une smart city peut s’intégrer dans un projet d’écoquartier ou dans un projet de construction traditionnel. La définition même d’une smart city reste d’ailleurs largement mouvante selon les pays, les cultures et les projets. Digitaliser un réseau de transport en commun o utiliser des capteurs pour pérenniser l’entretien d’un immeuble peuvent être des exemples d’initiatives en lien avec le développement d’une smart city.

Le digital, levier du changement

Que ce soit dans les écoquartiers ou dans les smart cities, le digital est partout. Il touche tous les secteurs, des transports à la gestion des déchets en passant par la mobilité, le vivre ensemble et la question environnementale. Travailler avec les nouvelles technologies est donc essentiel dans un environnement évolutif qui doit faciliter l’interconnexion des données.
Quelques exemples :

Plus les données des écoquartiers et des smart cities seront connectées et collectées, plus les entreprises et les pouvoirs publics devront s’assurer que la protection des informations personnelles soit assurée. Dans un contexte post RGPD, la gestion des données personnelles reste un sujet sensible qui doit être bien intégré par les professionnels des futurs villes digitales.

Si ce sujet vous intéresse, retrouvez notre MBA spécialisé Smart City et aménagement des écoquartiers ou contactez nous.