management sécurité numérique

Les données sont partout. Elles sont à la fois un challenge pour les organisations qui ne savent pas les gérer correctement, et une opportunité de développement formidable pour celles qui les utilisent en tant que levier de croissance.
Le big data est un secteur transversal multifacette. Si on pense tout de suite aux informaticiens, aux ingénieurs et aux data analysts, de nombreux autres métiers sont également concernés. Or, la gestion de la sécurité des données numériques nécessite justement un regard pluridisciplinaire. Au coeur de ces enjeux : le management d’équipe pour un travail efficace et une protection optimale des données.

Connaître les fondamentaux techniques

Il est difficile de travailler avec des professionnels de la data sans rien savoir de leur quotidien. Manager la sécurité des données consiste aussi à pouvoir parler le même langage qu’eux, sans forcément avoir besoin de maîtriser toutes les problématiques qui y sont liées. Logiciel d’analyse, infrastructure logicielle, hardware, serveur, processus de travail… chaque secteur a ses spécificités et ses codes. En connaître les fondamentaux est essentiel. Dans le domaine de la sécurité des données, cela passe notamment par une vision globale de la sécurité des architectures : routage et trafic sur internet, protocoles, chiffrement, réseaux privés virtuels, signature électronique, gestion des certificats numériques, big data, etc.

Avoir une bonne culture économique

Les données, leur gestion et leur sécurité ont un impact direct sur le fonctionnement de l’entreprise. Tout manager doit donc avoir en tête les grands rouages de l’organisation, incluant son mode de fonctionnement et ses projets stratégiques. Le manager de la sécurité des données doit pouvoir échanger avec tous les services sur tous les sujets, car les données viennent de partout : fournisseurs, employés, clients, inventaires, flux financiers, données marketing, logistique, achats, vente, etc. Bien gérer son équipe nécessite donc de pouvoir partager cette vision holistique du fonctionnement de l’entreprise.
L’équipe en charge des données peut être amenée à gérer des projets SI complexes, comme un ERP, un MDM ou un CRM. Pour réussir, il est important d’avoir une double vision : d’un côté, l’analyse fonctionnelle et sécuritaire, et de l’autre, les attentes des utilisateurs côté client, avec l’expérience et interface.

Se former en continu

Dans le domaine de la data, tout évolue très vite, que ce soit au niveau technologique, organisationnel, réglementaire ou humain. Il est difficile de gérer une équipe sans avoir une vision globale des bonnes pratiques du moment et des tendances à venir. Par conséquent, il est nécessaire d’acquérir de nouvelles compétences et de se former régulièrement. Cela ne passe pas nécessairement par des formations formelles qui nécessitent plusieurs niveaux d’approbation interne. Ces formations peuvent se faire via des lectures en ligne, des podcasts, des vidéos sur YouTube, des articles et revues scientifiques, des livres, etc. Ce qui compte, c’est de garder sa curiosité et sa soif d’apprendre intacte. Et si vous pouvez, en plus, la transmettre à vos équipes, vous faites un grand pas en avant vers une démarche de partage collectif à forte valeur ajoutée.

Posséder une base juridique solide

Depuis le 25 mai 2018 et le lancement du RGPD en Europe, le droit a pris une place prépondérante dans la gestion des données. Il est nécessaire de connaître les textes, les obligations légales et les bonnes pratiques organisationnelles. Bien entendu, vous n’êtes pas avocat et n’avez pas besoin de l’être. En cas de besoin, des équipes ou des prestataires spécialisés pourront vous assister. Toutefois, voici quelques notions qu’il est important de connaître :

  • Le fonctionnement des contrats informatiques (services cloud, logiciel SaaS, etc.).
  • Le droit applicable au commerce en ligne en B2B et B2C.
  • Les questions liées à la protection des données personnelles, des marques, des brevets, des dessins et des modèles.
  • L’environnement législatif des réseaux sociaux.
  • Le droit assurantiel dans le cyberespace, les réseaux et les entreprises.
  • Une bonne connaissance des enjeux du RGPD, du fonctionnement de la CNIL, etc.

Développer ses capacités de manager

Manager la sécurité des données ne consiste pas uniquement à manager des données, mais bien les femmes et les hommes qui les contrôlent, agrègent, pilotent et analysent. Or, dans la gestion d’équipe, le savoir-être, le savoir-faire et le savoir-faire-faire fonctionnent en parallèle. Il faut impulser une dynamique positive, savoir faire confiance, contrôler, déléguer, communiquer, donner du feedback, pouvoir se sortir de l’opérationnel pour prendre les bonnes décisions et avoir un plan stratégique clair en tête.

Les managers de la sécurité numérique sont des spécialistes capables de définir, de proposer et de gérer les évolutions stratégiques et organisationnelles imposées par les transformations en cours afin de protéger et de valoriser la donnée. Un travail tant technique qu’humain, où le droit, l’éthique et la confiance des utilisateurs sont fondamentaux.

Si le management de la sécurité numérique vous intéresse, retrouvez notre MBA spécialisé ou contactez nous !