PARIS RETAIL WEEK 21 : LE POINT DIGITAL PRESTASHOP x LE CHOCOLAT DUCASSE

CMS header image

La Paris Retail Week a ouvert ses portes à Paris Parc des Expositions du 28 au 30 septembre et les étudiants #MBAMCI de l’ILV ont eu le plaisir d’y participer. En effet, comme chaque année, l’ILV est partenaire de cet événement dédié au e-commerce et au retail. 

Entourée de nombreux stands aussi attractifs les uns sur les autres et abordant différentes thématiques (retail, data, parcours client etc) se trouve la fameuse salle Plénière. Celle-ci est le berceau des conférences et nous avons eu la curiosité d’assister à celle de Prestashop x Le Chocolat Alain Ducasse ! 

Un point sur le e-commerce Prestashop

La conférence a commencé par une introduction de Alexandre Eruimy, CEO de Prestashop qui nous rapporte que désormais le commerce et le e-commerce sont liés. Il s’avère même qu’il n’utilise plus le terme de « e-commerce » car selon lui, un commerce est un commerce.  

Avec 68% des entreprises qui pensent que leur croissance est due grâce à leur boutique en ligne, Alexandre a pour but de consolider le lien entre le physique et le digital. Le e-commerce doit être un canal comme les autres. En effet, son intégration est de plus en plus forte. Prestashop ouvre 45 boutiques par jour démontrant que le digital et le physique sont complémentaires. La prise de conscience et confiance est de plus en plus forte sur ces boutiques en ligne. Prestashop se demande même si ce développement ne pourrait pas aller plus loin avec les banques et les aides de l’état. Une problématique sur laquelle le CEO va prochainement se pencher.  

Nicolas Rateau (VP Mid Market – Prestashop)  : « L’optimisation d’un site ne suffit pas, il faut également l’accompagner » 

Le chocolat Alain Ducasse explose les compteurs en ligne

Suite à cette introduction, c’est au tour d’Alexandrine Serres Product Owner chez Le chocolat Alain Ducasse, de nous raconter l’histoire de son entreprise. En 2013, le célèbre cuisinier Alain Ducasse découvre le chocolat chez des artisans et décide de travailler la fève de cacao pour mieux maitriser sa chaîne de préparation. Depuis, une production de chocolat a ouvert ses portes près de la Bastille à Paris et de nombreux comptoirs se sont développés dans le monde. 

 

-Nicolas Rateau : « Ça fait combien de tablettes, 5-8 tonnes de fève de cacao ? »  

– Argentine Serres : « Ça fait beaucoup de tablettes, beaucoup de pâte à tartiner et beaucoup d’heureux » 

 

 Ainsi, nous retrouvons 25 points de vente en France, tous situés à Paris, une manufacture et un comptoir au Japon et un autre comptoir à Londres. Les livraisons se font en Europe et aux États-Unis ce qui permet au Chocolat Alain Ducasse d’obtenir 40% de leurs ventes en ligne !  

Les chiffres de cette entreprise restent très impressionnants, durant les vacances de Pâques, malgré la fermeture des boutiques pendant la crise sanitaire. Le Chocolat Alain Ducasse a obtenu une croissance de 300%. Mais les chiffres ne s’arrêtent pas là. Lors d’une co-fabrication avec le célèbre pâtissier Cédric Grolet,  la création « Fleur de Mai » a fait décoller les résultats avec +700%. 

L’optimisation du site internet 

70% des utilisateurs viennent via la version mobile. Ainsi, grâce au travail réalisé par Alexandrine, le site a été optimisé sur la version mobile et le tunnel d’achat refondu, afin que tout soit sur la même page. Ces travaux ont permis, un taux de rebond de 57%, et une baisse de 86% du temps de recharge des pages. En effet, le contenu est plus qualitatif, les visiteurs restent plus longtemps sur la page et l’algorithme Google améliore le référencement naturel d’où l’augmentation de 50% de visiteurs simultanés à la seconde ! 

Le frein aux chiffres

Malgré ces beaux résultats, le chocolat en lui-même est un frein pour son e-commerce. Effectivement, les créations chocolatées sont fragiles. Ceci porte un réel problème logistique : conservation entre 17-20 degrés, pas de possibilité d’expédier les créations fraîches durant la période estivale, création en coque fine et qui peuvent s’abîmer…  

La parade pour contourner cette problématique serait le Click and Collect, cela permet de s’assurer que le client récupère le produit en bonne et due forme. Cependant c’est un frein au e-commerce. Rappelons-nous que les boutiques sont uniquement sur Paris donc si un Marseillais met dans son panier une création chocolatée mais qu’il ne peut pas la recevoir, cela génère un panier abandonné et un visiteur déçu. 

Les challenges à venir

Le Drive to Store est le premier challenge à venir. Comment faire en sorte que les visiteurs viennent acheter en magasin de par leur visite sur le site internet ?  

Le but est d’unifier l’expérience boutique et mobile. Nous le savons, le chocolat est très sensoriel : le goût, l’odeur, la vue des artisans en pleine préparation etc… La question est donc comment retranscrire cette émotion sur nos smartphones ? 

Le deuxième challenge est le lancement du multi-boutiques via Prestashop. Cela permettra de gérer plusieurs boutiques sur un même et seul back-office. Plus simple pour la gestion produits, droits, et personnalisation en front office. Cela donne de réels avantages en termes de productivité ! 

Paris Retail Week

Le salon héberge de nombreux stands tous plus variés les uns que les autres. Proposition commerciale, développement de nouveaux services, conférences… L’évènement parisien est très complet ! Si les thématiques digitales vous intéressent, n’hésitez pas à vous renseigner pour la prochaine édition 2022 de la #PRW ou encore suivre le blog du #MBAMCI !

Témoignages du MBAMCI

  • Digital
    Elodie Sgro
    2020-2021
    MBA Marketing Digital #MBAMCI : vous pouvez encore intégrer la session 2021-2022 !
    Lire la suite
  • Digital
    Christophe Bernard
    2020-2021
    MBA Marketing Digital #MBAMCI : vous pouvez encore intégrer la session 2021-2022 !
    Lire la suite
  • Digital
    Victoire Baba
    Promotion 2019-2020
    MBA Marketing Digital #MBAMCI : vous pouvez encore intégrer la session 2021-2022 !
    Lire la suite
  • Digital
    Jessica Angeli
    Promotion 2017 2018
    MBA Marketing Digital #MBAMCI : vous pouvez encore intégrer la session 2021-2022 !
    Lire la suite
  • Digital
    Jérome THIRIET
    Promotion 2017-2018
    MBA Marketing Digital #MBAMCI : vous pouvez encore intégrer la session 2021-2022 !
    Lire la suite

L’actualité digitale

Article Retour d’expérience en vidéo de Anne-Elisabeth, étudiante MBAMCI 2020-2021
Digital
Retour d’expérience en vidéo de Anne-Elisabeth, étudiante MBAMCI 2020-2021

Pourquoi choisir le MBA Marketing Digital #MBAMCI de l’ILV et quels ont été les moments forts du programme.

Nous avons le plaisir de présenter le retour d’expérience en vidéo de Anne-Elisabeth, étudiante du Master Marketing Digital MBAMCI promotion part-time 2020-2021.

Article Les métiers de l’intelligence artificielle : comment devenir responsable IA
Digital
Les métiers de l’intelligence artificielle : comment devenir responsable IA

Alors que l’intelligence artificielle (IA) se développe rapidement dans toutes les organisations, elle a besoin d’être accompagnée, encadrée et organisée.

Article La promotion 2020-2021 du MBA Management de l’IA diplômée !
Digital
La promotion 2020-2021 du MBA Management de l’IA diplômée !

Alors que l’intelligence artificielle (IA) se développe rapidement dans toutes les organisations, elle a besoin d’être accompagnée, encadrée et organisée.