Compétences d'un acheteur

Principalement présents dans le monde industriel et celui de la grande distribution, les acheteurs sont un maillon essentiel de la chaîne d’approvisionnement de l’entreprise. Un métier intense et très prenant, aux multiples responsabilités et dont le sens des affaires est essentiel. L’acheteur est celui qui choisit les fournisseurs avec lesquels travailler pour obtenir les produits et services dont l’entreprise a besoin, et ce, aux meilleurs prix. Si sa connaissance du marché, des produits et du fonctionnement de l’entreprise sont des qualités essentielles, le métier d’acheteur repose également sur des compétences clés.

La rigueur, la méticulosité et l’organisation

L’acheteur peut être amené à construire des dossiers complexes : achats internationaux intégrant des problématiques de transport et de douane, construction de projets d’appels d’offres plus ou moins techniques, négociation des conditions d’achat, révision des contrats en lien avec le service juridique, etc. Pour réussir, il doit donc être particulièrement rigoureux et méticuleux. Chaque décision doit être documentée, et chaque achat soigneusement suivi, de la signature du contrat à la livraison finale. Pour réussir, une bonne organisation est importante, car il doit aussi maîtriser son inventaire et piloter des données financières au sein de tableaux de bord.

Le sens de la négociation

C’est l’une des compétences les plus logiques par rapport aux attentes du métier. Dans les achats, la négociation est omniprésente, de manière formelle et informelle. C’est un jeu qui a ses propres codes et règles, et auquel sont rompus les acheteurs. Le but est de trouver un bon équilibre entre les attentes de l’acheteur et les espoirs du vendeur. Pour y parvenir, l’écoute active, l’intelligence émotionnelle et le sens de la communication sont des qualités essentielles. La négociation est un jeu hautement stratégique : il faut savoir céder du terrain quand c’est nécessaire pour gagner au tour suivant. La maîtrise de l’environnement socioéconomique et une connaissance pointue du marché et des tendances nourrissent le sens de la négociation de l’acheteur.

L’esprit d’entreprise

Dans les achats, les négociations peuvent être difficiles. Il ne faut pas avoir peur d’oser, d’entreprendre et de chercher des solutions alternatives. Un état d’esprit d’entrepreneur des achats qui doit en permanence se former pour se remettre à niveau, car y compris dans ce métier, l’environnement technologique et réglementaire évolue très vite. D’autre part, un acheteur peut se spécialiser au cours de sa carrière dans un secteur particulier ou une matière première spécifique. La capacité d’adaptation est donc primordiale pour adapter les bonnes pratiques à des produits et services différents afin de contribuer à la réussite d’un bon service achat.

La curiosité

Pour réussir dans ce métier, il faut toujours poser et se poser des questions. La curiosité est importante, car c’est elle qui forge l’approche spécifique que peut avoir un acheteur par rapport à un autre. La curiosité permet aussi de s’intéresser à d’autres sources d’approvisionnement, de faire évoluer ses méthodes et de se développer des méthodes de travail agiles.

L’audace

Les plus belles réussites se jouent parfois à presque rien. Un acheteur audacieux est celui capable de prendre des risques au bon moment pour réaliser un achat utile à un prix imbattable. C’est aussi celui qui sait apprendre de ses erreurs et trouver les bons leviers pour finaliser une négociation. Chaque décision doit aussi être mûrement réfléchie, car si l’audace impose la prise de risque, elle s’inscrit dans un cadre où la stratégie d’achat et de vente est soigneusement anticipée et planifiée. Pas d’improvisation, mais de la méthode et de l’expérience qui forgent un bon deal pour un acheteur.

L’intelligence émotionnelle

Reine des soft-skills, l’intelligence émotionnelle est indispensable pour créer une relation de confiance avec son réseau. Elle permet de détecter les opportunités, de développer son sens des affaires en sentant venir les choses, de travailler son sens critique, sa résistance aux influences extérieures et sa confiance en soi. Des compétences importantes dans un métier très exposé aux contacts extérieurs.

Le rôle des achats a considérablement changé au cours des dernières années. Le service a été touché par la transformation digitale et son influence impacte toute l’entreprise jusqu’à la direction générale. L’acheteur apporte son expertise du terrain et il est capable de repérer et d’anticiper les tendances du marché. Un poste qui va  bien au-delà de la simple maîtrise des coûts et qui recouvre un bon équilibre entre fonctions opérationnelles et capacités managériales.

Découvrez notre MBA spécialisé Manager des achats ou Contactez-nous !