attaché de recherche clinique

Créer un médicament ou un traitement thérapeutique est un processus de longue haleine. Il n’est pas rare que cela prenne jusqu’à 8 ou 10 ans de travail, en raison des nombreux enjeux liés aux processus de recherche, de tests et de conformité à la réglementation. Avant qu’un nouveau traitement soit en vente dans les pharmacies, il est toujours testé sur des personnes volontaires. Et c’est justement là qu’intervient l’attaché de recherche clinique. Son rôle est notamment d’assurer le suivi scientifique et administratif de l’essai clinique et de faire le lien entre les patients, le personnel médical et le laboratoire. C’est un métier multifacette avec de nombreuses missions. Explications.

Qu’est-ce qu’un essai clinique ?

Il est difficile de parler des missions de l’attaché de recherche clinique sans expliquer clairement ce que sont les essais cliniques. Ce sont des tests qui se déroulent avant la mise sur le marché d’un nouveau médicament et qui se passent sous supervision médicale, dans un hôpital ou un cabinet médical, auprès de patients volontaires, sélectionnés avec soin.
L’attaché de recherche clinique travaille avec le protocole d’étude défini par le laboratoire qui permet de vérifier que le traitement soit bien efficace, qu’il ne comporte pas d’effets indésirables et que les résultats soient conformes avec ceux de la recherche. L’attaché de recherche clinique recueille et analyse les données issues de l’essai tout au long du processus et suit de très près le pilotage de celui-ci. Cela passe notamment par la participation à la sélection des médecins-investigateurs jusqu’au contrôle de la bonne interprétation des protocoles, en passant par la coordination avec l’équipe médicale sur les sites d’investigation, le recueil des fiches d’observation et le contrôle des données cliniques et paracliniques.

Les missions de l’attaché de recherche clinique

Elles consistent à travailler sur le ou les essais cliniques dont il a la charge, sous la responsabilité d’un chef de projet, afin de s’assurer que les essais se passent dans de bonnes conditions, et que la qualité et l’exactitude des données soient bien recueillies, organisées et gérées. C’est un travail qui se décompose en plusieurs phases.

En amont de l’essai clinique : organisation, coordination et suivis

La première étape consiste à mettre en place le protocole des essais cliniques et préparer les documents et les données dont le personnel médical investigateur aura besoin (plaquette de l’étude, critères d’inclusion et d’exclusion, fiches pratiques, etc.). Il doit ensuite trouver et choisir les centres qui accueilleront les études, sélectionner les médecins participant aux essais (ou les vétérinaires pour les traitements destinés aux animaux) et organiser la visite de pré-­investigation pour mettre en place les processus de l’étude.

Le protocole est ensuite présenté et expliqué. Celui-ci comprend généralement les détails sur le traitement, le dispositif ou le médicament, la manière dont il doit être administré, les examens à mettre en place, les critères requis pour les patients, etc. Enfin, il doit également préparer et vérifier la partie logistique, des tests à mettre en place, en passant par la disponibilité des produits et la gestion des échantillons biologiques.

Pendant l’essai clinique : rigueur, gestion des données et méthodologie

L’attaché de recherche clinique doit aussi contrôler la bonne application des procédures du test, faire le suivi des essais, gérer la documentation de l’étude (résultats, documents administratifs, etc.) et détecter les éventuels problèmes qui sont apparus. Il sert également de soutien technique aux médecins-investigateurs afin d’apporter des informations complémentaires, gérer le stock des médicaments et des dispositifs médicaux utilisés, tout en recueillant les cahiers d’observation. Le contrôle de l’application des procédures en matière de monitoring et de pharmacovigilance est également crucial.

À ce stade, l’attaché de recherche clinique est un intermédiaire entre les médecins et les patients et peut aussi s’occuper des tâches administratives comme le remboursement des frais des patients et la création des notes d’honoraires. Le suivi budgétaire de l’étude fait également partie de ses missions, tout comme le fait de s’assurer de la bonne communication des données et des informations de pharmacovigilance aux services concernés

Après l’essai clinique : vérification, contrôle et conformité

Une fois que l’essai est terminé, l’attaché de recherche clinique doit vérifier les données, les intégrer dans une base pour qu’elles puissent être contrôlées et travaillées, et servir de lien entre les centres de l’étude et le médecin responsable.
Il doit également transmettre les résultats à sa direction, rester informé des éventuels changements réglementaires sur le sujet tout en communiquant régulièrement avec son chef de projet.

Les missions de l’attaché de recherche clinique sont plurielles. Il gère l’essai de A à Z, et c’est un métier qui requiert une grande rigueur et une organisation irréprochable, entre gestion des tests et tâches logistiques et administratives. Son but : s’assurer que l’essai puisse être utile pour la mise sur le marché d’un médicament ou d’un traitement susceptible de sauver des vies ou d’améliorer les conditions des patients.

Découvrez notre MBA spécialisé Attaché(e) de recherche clinique, ou contactez-nous !