Quels sont les acteurs d'un projet Smart City ?

S’il existe de nombreux projets d’urbanisme dans le monde, il y en a un qui est dans tous les esprits : la smart city. Une tendance de fond qui touche tous les pays, toutes les régions et toutes les villes, et qui se situe à la confluence de trois enjeux importants. D’une part, des villes numérisées et connectées portées par le big data, l’open data et l’internet des objets. D’autre part, un nombre de citadins en augmentation constante et un regroupement de population dans les grandes métropoles. Enfin, de vraies considérations sociétales et écologiques sur la meilleure manière de vivre ensemble avec le minimum d’impact possible sur notre environnement.

Ce sont les trois défis que les smart cities tentent de résoudre. Mais comme pour toutes les ambitions d’envergure qui structurent notre société, ce sont des projets qui prennent du temps et qui nécessitent une parfaite coordination entre tous les acteurs associés à ce type de projet. Bien les connaître permet de mieux les comprendre et de les intégrer efficacement dans un projet de smart city.

Les citoyens : les acteurs de la smart city

Impossible d’imaginer un projet de smart city sans intégrer les usagers finaux dans le processus de réflexion et de construction. Les citoyens sont ceux qui vont habiter sur place – et ce, quel que soit le périmètre et l’échelle de la smart city (qui peut aller du bâtiment, à la rue, au quartier et jusqu’à l’arrondissement ou la ville) – mais aussi ceux qui vont vivre et travailler à proximité immédiate. Ce sont également les entreprises ou les commerçants qui rayonnent tout autour, ainsi que celles et ceux qui peuvent être affectés par un tel projet.

Dans la logique d’une smart city, le mode opératoire tourne autour de la co-création et de la participation citoyenne. C’est un projet de « ​vivre ensemble ​» qui nécessite l’engagement et l’implication des citoyens. Comprendre leurs modes de vie, leurs attentes, la manière dont ils vont interagir avec leur environnement direct, le mobilier urbain, la façon dont ils se déplacent et leurs styles de vie sont essentiels pour construire ou transformer une ville classique en ville intelligente.

Les collectivités locales : l’impulsion politique et le garant juridique

Dans un pays aussi normalisé que la France, il est impossible de se lancer dans un projet de smart city, sans – au minimum – le soutien des collectivités locales, et dans le meilleur des cas, leur implication concrète. En termes de communication, les smart cities ont une image très positive. Une ville ou une agglomération qui voit se construire un projet de la sorte a tout à gagner à travailler en étroite collaboration avec tous les acteurs en place. D’ailleurs, il arrive même que ces projets soient directement portés par les institutions publiques. En effet, la création d’un écoquartier est généralement associée à un faible impact carbone, à une meilleure qualité de vie et à un nouveau modèle porteur et tourné vers l’avenir. Un projet d’ingénierie complexe dans lequel les collectivités locales sont associées. Car la smart city peut être très différente selon les visions des élus : du « ​simple ​» lampadaire connecté à l’écoquartier intelligent et truffé de capteurs, l’État et les acteurs publics doivent guider la démarche que ce soit sur le plan technologique ou celui de la sécurité pour disposer des meilleures pratiques favorisant un passage à l’échelle lorsque l’occasion se présentera.

Les industriels et les professionnels de l’urbanisme : les experts de la gestion de projet

Si la smart city est un bien commun pour tous ses utilisateurs et ses habitants, il est impossible de se passer des professionnels de l’urbanisme pour ce type de projet. Du cabinet d’études au constructeur, en passant par les professionnels des télécommunications, des transports ou de la gestion des déchets, une ville intelligente est un catalyseur de compétences et de talents.

Parce que construire ou développer une smart city impose de travailler de manière transversale et pluridisciplinaire, les professionnels associés au projet doivent à la fois disposer d’un bagage technique très pointu, tout en disposant d’excellentes aptitudes en termes de gestion de projet, de budget et de communication. Un projet pluriacteurs qui doit créer du lien pour faire bouger les lignes habituelles d’un projet de construction et créer de la valeur, de l’innovation et de nouveaux processus de travail.

Une smart city est à la fois un lieu de vie et d’un lieu d’expérimentations. Un lieu d’inclusion sociale et un lieu de prise de conscience environnementale. L’endroit parfait pour mettre à contribution l’intelligence collective d’une ville pour un projet structurant qui peut servir de référence pour les entreprises, les élus, les associations, les professionnels et les citoyens qui gravitent autour de la smart city.